Voyage : Milos et Santorin


Milos et Santorin ont été les destinations de mon premier voyage à l’étranger. Ce voyage n’avait pas de vocation photographique ou naturaliste. J’ai cependant pu prendre quelques clichés et observer des espèces endémiques de ces îles.

Milos

Milos est une île aride avec de la végétation rase et quelques arbres. En compagnie de ma copine, nous avons visité le Nord de l’île. De magnifiques falaises blanches se dressent devant la mer et sont sculptées par les vents. 

Côte Ouest de Milos
Côte Ouest de Milos

Toujours accompagné de mon appareil photo, j’ai été surpris de voir voler, çà et là, quelques odonates sur la plage. La matinée baignade et bronzage s’est alors transformée pour moi en matinée photo.

Sympetrum fonscolombii
Sympetrum fonscolombii

Traquant les Sympétrums, je n’avais pas remarqué la présence de très grandes araignées postées sur leur toile. J’ai identifié cette aranéide comme étant Argiope lobata. J’espérai secrètement qu’un sympétrum s’empêtre dans la toile pour voir une scène de prédation entre deux grands insectes. Par chance pour les individus présents, c’est un diptère qui a servi de repas aujourd’hui.

D’autres animaux ont croisé mon objectif et mon regard pendant cette excursion à Milos. Un individu de Teslescopus fallax était piégé au fond d’un puits. Je me suis empressé de chercher un moyen de le sortir de là. À ce moment, je n’avais pas identifié l’espèce et je ne savais pas s’il s’agissait d’une vipère de Milos (Macrovipera schweizeri) ou d’un autre serpent. Le seul moyen que j’ai trouvé pour le sortir était d’utiliser une branche…

Le lézard de Milos (Podarcis milensis) est un lézard très intelligent et que j’ai trouvé particulièrement difficile à photographier. En effet, ce lézard anticipait le moindre de mes mouvements et il était difficile de le surprendre pour une photo.

Mediodactylus kotschyi

Première et dernière excursion nocturne à Milos, je suis parti à la recherche de serpents et de geckos. J’ai sillonné la plage sans voir la moindre écaille, mais des insectes dormant sur les herbacées. C’est en rentrant que je suis tombé sur quelques geckos portant le nom de Mediodactylus kotschyi.

Santorin

Encore plus aride que Milos, Santorin est une île volcanique localisée au Sud des Cyclades. Très touristique, je n’ai pas trouvé grand chose à propos de sa faune sur Internet. J’ai eu la chance d’observer quelques espèces d’insectes et de reptiles.

Des centaines d’individus de Sympetrum foscolombii volaient à Red Beach.

Sympetrum fonscolombii
Sympetrum fonscolombii

Pour ce qui est des autres animaux diurnes, c’est d’abord le lézard égéen (Podarcis erhardii) qui a attiré mon attention et ensuite quelques insectes.

La nuit à Santorin

Motivé à sortir la nuit, je me suis « aventuré » sur le parking du camping de Santorin. C’est sur le muret que l’on pouvait observérHemidactylus turcicus, un magnifique gecko qui s’est montré très peureux et plutôt difficile à photographier.

Après avoir vu une scolopendre chassant dans le muret, ma plus grande surprise était d’observer Telescopus fallax, communément appelé « Couleuvre chat d’Europe » en raison de sa pupille verticale et de son corps plus haut que large. Ce serpent craintif m’a laissé le photographier avant de prendre la fuite dans le terrain vague qui surplombait le parking.


La galerie

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.